Post M

The Entangled Storytelling of a Question

Tag: heather pynne

POST•M by inoutput

Cher lecteur, / Dear reader, / Caro lettore,

inoutput est fier de présenter / inoutput is proud to present / inoutput è fiero di presentare:

The trailer of POST•M by inoutput, a participative performance.

Directed and produced by Nerina Cocchi
With Alena Giesche and Viviane Irina Neumann.
Photography by Andrea Messana
Production’s assistant: Heather Pynne

With the support of the FSDIE of l’Université de Paris 8, of our donors and the Middlebury College Dance Department, VT (USA). In partnership with La Mandragola and L’Emmêlé.

Enjoy!

Nerina

Advertisements

Parigi, 12esimo arrondissement

Caro lettore,

abbiamo avuto ieri una prima riunione con la squadra di marketing e immagine – ossia Andrea e Heather – e sono molto soddisfatta. Ho ritrovato con loro due l’affiatamento tipico delle squadre tecniche, che mi manca come l’aria e l’acqua, quell’affiatamento in cui si ride, si scherza, si cazzeggia eppure si è incredibilmente produttivi. Proposte e scelte concrete, scalette, agende, spirito di squadra. Tanta voglia di condividere quello che si è conguagliato, e il desiderio di tenerlo ‘segreto’ per far incuriosire tutti e fare la più bella sorpresa al momento giusto…

Che gli “attori” non se ne abbiano a male. È solo un piccolo tributo al dietro le quinte.

In techie spirit,

Nerina

Paris, 12ème arrondissement

Cher lecteur,

aujourd’hui, comme l’ont bien souligné Alena et Heather, a été une bonne journée. Dans le bon air parisien d’un dimanche ensoleillé, nous nous sommes rendues au RDV que j’avais avec un monsieur – son nom est un mystère ! – que j’avais connu à la brocante de Ledru-Rollin dimanche dernier. Ce monsieur m’avait été indiqué par un autre vendeur auquel j’avais demandé s’il avait des machines à écrire.

Le vendeur: “Revenez vers 16-16h30. Il y aura un monsieur qui saura vous aider.”

J’y suis bien retournée, Andrea à la main. Et le monsieur était là.

“Que cherchez-vous ?”

“Une machine à écrire. Années 60. Légère, portable, et en état de marche.”

“J’ai peut-être quelque chose pour vous. Une allemande. Du solide. Venez me voir dimanche prochain. Boulevard Vincent Auriol, Métro Nationale.”

Nous y étions. Et une demi-heure après, le monsieur aussi. Dans un sac du supermarché, enroulée dans un serviette, elle était là. Il l’a sortie avec la délicatesse d’un chirurgien qui ouvre un crâne. Il me l’a fait sortir de sa boîte, ou plutôt, m’a fait enlever son couvercle, et là voilà.

Une Olympia Splendid 33. Allemande de construction. Clavier Azerty.

Une beauté, couleur crème avec des touches rouges foncé.

Il m’a montré les 3 gestes à faire pour la mettre en marche. La série de phrases écrites pour bien contrôler l’alinéation des caractères. Les shifts. Le déblocage. Les marges. Les 90 degrés qu’il faut bien garder avec les coudes.

“Allez-y, essayez-là.”

Et Heather l’a essayée.

Tac. Tac. Tac.

“Et surtout n’ayez pas peur. Lancez vos doigts.”

Tac. Tac. Tac. Tac. Tac. Din!

Ah, cette clochette de fin de ligne. Et ces touches.

“Don’t be afraid to strike it. Be sturdy. With each key.”

Le monsieur, en plus, parlait anglais… Rarement ai-je vu un tel amour pour un objet. Et rarement l’ai-je senti aussi profondément. Du solide, c’est du solide. Du beau, c’est du beau. J’ai hâte de m’y assoir, les coudes bien à 90 degrés, et écrire une longue lettre à Mimma. Pour la roder. Pour la ramener en vie, après les soins précieux du monsieur. Pour la faire chanter, de ses 49 touches et de sa clochette. Pour la préparer aux répétitions. Et à sa vie de star sur le plateau.

Tac, tac, tac. Din!

Nerina

Rome, Via Poliziano

Dear reader,

the POST•M company is heading back to Paris tomorrow, attacking a second part of rehearsals. The next three or four weeks will be dedicated to intense research, story-building, universe-bulding and choreographic research. Breaking up our time in different ways and meeting less all together as a company, this time will allow me to compartmentalize the different aspects of this production and start weaving the different threads that will make up the next part of the creative process.

After this reinvigorating Roman experience, I feel ready to bite at the material and dive head and tummy first into family history, post-traumatic theory and movement exploration of different parts of Paris and its suburbs. I look forward to share all the material I have gathered in the past years!

We will also be developing the new characters inhabited by Maria and Viviane, and start imagining a new common world, in which everybody has a space, a place and a time.

And guess what? Andrea’s almost there to physically join us at rehearsals and Heather’s arriving in 9 days, exactly!

Nerina

Paris, 12ème arrondissement

Cher lecteur,

les quatre derniers jours ont été mouvementés du côté d’inoutput : Alena, Viviane et Andrea sont arrivés !

Tout le monde est installé et l’aventure a recommencé, ici même, à Paris ! Le mélange de langues, les regards interrogatifs, les impressions sur l’environnement inconnu, l’excitation des retrouvailles – bref, ces rencontres profondément vraies. Ce sont ces regards et ces sourires qui me font enfin cadeau de la réalisation que cette folie n’est que très concrète et nécessaire. Pour nous tous. Et pour des raisons différentes.

Alors, avant que Andrea ne reprenne la route, je vous remercie, les unes et l’autre pour être arrivés jusque là et pour vous lancer, avec moi, lundi, dans le labyrinthe que seront les prochains deux mois. Heather, nous n’attendons que toi !

Avec une très grande joie,

Nerina

Photo by ©Nerina Cocchi

Paris, 20th arrondissement

Dear reader,

how much does responsibility weigh on your making decisions?

Photo by ©Andrea Messana

With very very gentle regards,

Nerina